Découvertes·Mon opinion

La sommellerie, un monde de partage !

Voilà 2018 est déjà terminé ! À défaut de vous parler de tous les vins que j’ai dégusté et apprécié cette année parce qu’il y en a beaucoup trop, je vais plutôt vous parler de quelle façon je fais toutes ces découvertes. Comment on les découvre tous ces vins ? On écoute des documentaires, on lit sur le vin, on consulte les sites webs spécialisés, on participe aux salons et aux évènements de vin.

Here it is, 2018 is already finished ! Instead of talking about the wines I tasted and liked this year because there’s too many, I’ll talk about how we discover all those wines. How did we discover and learn about all those wines ? We listen to documentaries, we read many books about wines, we check the wine web sites, we go to the wine events.

Mais une des choses les plus importantes est de s’entourer de gens tout aussi passionnés que nous. Partagez nos connaissances et nos découvertes entre nous est une des choses les plus merveilleuses du métier. Comme je le répète souvent, on ne peut pas tout connaître dans ce milieu et c’est merveilleux de pouvoir partager nos connaissances entre passionnés. L’autre personne connaîtra des producteurs que je ne connais pas et vice versa, c’est un des meilleurs moyens d’en apprendre davantage sur cet univers.

But one of the most important things is to get to know people who are as passionate as we are. As I repeat it all the time, we cannot know everything about this world and this is the beauty of having people to share our knowledge with. The other person knows producer that I don’t know and « vice versa », it’s one of the best way to learn more about this universe.  

Le monde du vin, c’est d’abord et avant tout un monde de partage. Le vin, ça permet de délier les langues, de se dégêner, de créer des liens avec des gens qu’on ne connait pas, ça créer de beaux moments de partage autour d’une table entre amis ou en famille. Le monde du vin, c’est un univers magnifique dans lequel tout le monde est le bienvenue, qu’on soit fins connaisseurs ou pas du tout, au final, on le fait tous pour le plaisir. Sur ce, je vous souhaite toute simplement une année 2019 remplie de bons moments de partage autour d’un verre de vin ! Santé !

The wine world, is, first of all, a wold where sharing is the most important thing. The wine makes people talk more, makes them less shy, makes us talk to some strangers, it creates amazing moments of sharing at the table with friends or family. This world is wonderful, everyone is welcome, professional or not, at the end, we all do it for pleasure. Well, here is what I wanted to share with you, I simply wish you an amazing 2019 year’s filled with great sharing moments around a glass of wine. Cheers !   

img_8892

Mon opinion

Quand on est sommelier, il faut assumer tout le travail que cela implique…

Je vous avoue aujourd’hui que je suis un peu dépassé par une certaine situation qui est arrivée dernièrement. Je m’explique. Je commence tout d’abord par vous parler du métier de sommelier. Ce n’est pas un métier facile, je vous le dis. On travaille beaucoup, on doit faire du service sur le plancher en plus d’une quantité énorme de travail au bureau, on doit aussi déguster, déguster et déguster, rencontrer des gens qui travaillent pour des agences de vin, rencontrer des vignerons, être présent dans les évènements de vin, former le personnel sur nos nouveaux achats, etc. Bref, on ne s’ennuie pas !

Mais tout ça implique d’être souvent contacté par des agences de vin qui ne nous intéressent absolument pas, d’essayer de vendre des bouteilles, qu’au final, on n’aurait jamais dû acheter, de soulever des caisses lourdes et fragiles, de faire de la place dans le cellier, etc. Ça signifie aussi, fatigué ou non, triste ou non, heureux ou non, on se doit de toujours être là pour le client et lui faire sentir que l’on aime notre métier et lui procurer une belle expérience. J’en viens au fait. La semaine passée, ma meilleure amie m’a raconté toute une histoire. Elle doit constamment sortir dans les restaurants avec des clients très importants dans le cadre de son travail. Donc, la semaine passée, elle se présente avec son client dans un certain restaurant du Vieux Montréal (que je ne nommerais pas) et le sommelier se présente à la table. Sachant pertinemment que la sommellerie est mon métier, elle se met tout bonnement à lui raconter à quel point elle réalise, en discutant avec moi, que c’est tout un métier et que ça demande beaucoup de travail. Elle lui dit donc que les gens faisant ce métier l’impressionnent considérablement. Vous savez ce que cette personne lui a répondu ? Que les agents de vin sont fatigants, qu’il ne se présente pas aux dégustations et aux évènements de vin parce que c’est trop désagréable. Qu’il doit constamment trouver de la place dans le cellier et ranger ses achats, qu’il se retrouve souvent pris avec des vins qu’il n’arrive pas à vendre, etc, etc, etc. Sérieusement ? Il se plaignait littéralement de son travail à une parfaite inconnue ! Mon amie ainsi que son client sont restés bouche-bée ! Croyez-moi, elle ne retournera jamais à cet endroit et moi, je n’irais jamais. Si vous êtes fatigué de ce métier et de tout ce que ça implique, svp, changez de travail ou, au pire des cas, évitez de le faire subir à vos clients, c’est grâce à eux si vous avez un salaire. Voilà.