Restaurants

La restauration, un monde où les apparences sont souvent trompeuses…

Je suis allé manger dernièrement au restaurant Ibérica, un magnifique restaurant espagnol. On a passé une superbe soirée, la nourriture était succulente et le vin parfait. J’ai choisi un vin de la région de la Rioja de la Bodegas David Moreno. Un assemblage de 85% Tempranillo et 15% Garnacha qui donne un vin assez corsé aux arômes de fruits noirs et d’épices. Un vin élégant et gourmand qui s’apprêtait parfaitement avec nos grillades et la paella ! Quoique j’ai vraiment apprécié y manger, j’ai découvert qui est le propriétaire de l’endroit par la suite… Malheureusement, je ne suis pas en accord avec la façon dont le personnel est traité, par conséquent je ne crois pas que j’y retournerais. Je ne juge pas seulement un restaurant par la qualité du service et de la nourriture mais aussi par la façon dont les employés sont gérés. Je ne tiens donc pas à encourager ce genre d’endroit. On trouve beaucoup trop de propriétaire de restaurants qui ne traitent pas bien leurs employés, c’est une triste réalité de notre domaine. Petit conseil, à tous ceux qui désirent travailler dans le domaine de la restauration, je vous invite à faire quelques recherches sur les propriétaires avant d’envoyer votre cv.

I went to eat at Ibérica restaurant lately, a beautiful Spanish restaurant. We had a great evening, the food was delicious and the wine perfect. I chose a wine from the Rioja from Bodegas David Moreno. A blend of 85% Tempranillo and 15% Garnacha that gives a fairly full-bodied wine with aromas of black fruit and spices. An elegant and gourmet wine that was perfect with our grills and paella! Although I really enjoyed eating there, I discovered who the owner of the place was later…. Unfortunately, I do not agree with the way staff are treated, so I don’t think I would go back. I judge a restaurant not only by the quality of service and food but also by the way employees are treated. So I don’t want to encourage this kind of place. There are far too many restaurant owners who don’t treat their employees well. It’s a sad reality in our industry. A word of advice, to all those who wish to work in the restaurant industry, I invite you to do some research on the owners before sending your cv. 

Restaurants

Le réputé restaurant St-Amour, une grande déception…

Mon mari et moi, on s’est payé un peu de luxe ! Un weekend à Québec pour aller manger au restaurant du réputé chef Jean-Luc Boulay, Le St-Amour. Ça faisait un petit moment qu’on parlait d’y aller et ça n’avait jamais adonné. Alors pourquoi ne pas en profiter pour aller célébrer notre 4ième anniversaire de mariage à Québec et découvrir un nouveau restaurant! On est arrivé au restaurant un peu plus tôt question de prendre l’apéritif tranquillement!

La soirée, vous verrez, a eu ses hauts et ses bas. Malheureusement, nous n’avons pas vécu l’expérience à laquelle on s’attendait.


On a débuté avec nos apéritifs classiques, moi le Negroni et lui, le Martini. Martini qui n’était malheureusement pas assez « dirty » à son goût, en plus d’avoir pris un certain temps avant son arrivé. Je considère que si mon apéritif tarde à venir, ça ne commence pas très bien. Honnêtement, tout sur le menu semblait littéralement alléchant ! Mon mari a bien envie de goûter les pétoncles mais on sait tous à quel point les plats de pétoncle ne rassasient pas nécessairement quelqu’un qui a faim ! Au final, on a convenu, après avoir discuté avec notre serveur, qu’on le prendrait à partager en deuxième service ! Pendant tout ce temps, j’analyse la carte des vins qui est, oh ma foi, gigantesque ! Plusieurs beaux produits… très chers ! O s’arrête dans la Côtes-du-Rhône et on semble s’entendre sur cette région… Cornas ou Châteauneuf-du-pape, bonne question ! Soudainement, mon mari change d’avis et me dit qu’il aimerait plutôt un vin italien. Direction Italie alors ! On oublie la Toscane, faut pas virer fou avec les prix quand même ! Il y a quelques options intéressantes au Piedmont et en Vénétie par contre ! Au final, on arrêt notre choix sur un Barolo de la maison Roagna, millésime 2005 !

Quelle déception quand on m’a apporté le vin… la bouteille était beaucoup, mais beaucoup trop froide. J’en ai eu pour une bonne demi-heure avant que les arômes puissent se dégager un peu…  Et on n’a même pas pris la peine de le carafer. Par contre, une fois le vin à la bonne température, c’était du vrai bonheur ! Une belle complexité, des notes de fruits rouges, d’épices, d’anis ainsi qu’un côté terreux et floral. Bien corsé mais tout en délicatesse. Un peu de bonheur dans cette soirée inconstante ! Mais sérieusement, un restaurant comme ça et un cellier mal tempéré ? Et non, ce n’est pas un problème temporaire, on nous l’aurait annoncé en ouvrant la bouteille, on nous a donné aucune explication concernant cette situation bien fâcheuse. Comment peut-on aussi mal gérer la température de la cave d’un aussi prestigieux restaurant ?

Ça été long avant d’avoir nos premières entrées, mais une fois reçus, elle étaient tout simplement sublimes ! La déclinaison de champignons et le pâté en croûte rustique et moderne tout canard étaient à tomber par terre, un vrai délice pour les yeux et les papilles !

Deuxième entrée, pétoncles des Îles de la Madeleine et porcelet de la ferme Turlo. Un autre plat absolument délicieux ! Le seul petit souci est qu’on nous a déposé l’assiette au centre et qu’on a pas noté que nous n’avions aucun couvert… Il nous a fallu interpeller quelqu’un afin de pouvoir manger.

Les plats principaux étaient un pur régal ! Carré d’agneau pour moi et filet de boeuf poêlé pour mon mari. Des plats bien goûteux et des cuissons parfaites !

Au final, pour un restaurant de cette classe et de cette réputation, ces erreurs ne devraient pas avoir lieu. Spécialement si on prend en considération que la facture était très salée ! Soit, la qualité des plats a fait en sorte que nous avons tout de même passé une belle soirée mais est-ce que j’y retournerais ? Certainement pas. Quand je paie ce prix, je ne veux pas avoir à attendre mes apéritifs et mes plats, me servir l’eau, le vin et avoir un vin servit à une mauvaise température. Honnêtement, j’aurais voulu écrire un meilleur article mais malheureusement je me suis ravisé suite à la réponse que j’ai obtenu après leur avoir fait part de mes commentaires. On m’a remercié pour mes commentaires et on m’a dit que puisque je travaille dans ce milieu, j’ai sûrement tendance à être plus crique et que je m’attarde aux petits détails. Sérieusement ? Je suis au contraire, hyper compréhensive lors de mes expériences dans les restaurants puisque je comprends c qui se passe. J’analyse toujours avant de critiquer. Sachez que je n’ai eu droit à aucune excuse, aucune explication. Selon mon expérience, quand il s’agit de gérer une plainte peu importe d’où elle vient, la première réaction à avoir est de s’excuser et surtout, ne jamais contredire le client et lui dire qu’il tort. Alors non, je ne vous conseille pas d’y aller, vous paierez beaucoup trop cher pour le service que vous aurez. Voilà ce que je pense de ce restaurant, bien dommage.